Norway pharmacy online: Kjøp av viagra uten resept i Norge på nett.

Jeg har selv prøvd dette kamagra Det er billig og fungerer egentlig, jeg likte det) kjøp priligy Ikke prøvd, men du kan eksperimentere med... Hvordan føler du deg, følsomhet etter konsumere piller?.

Congres ffer 2011 marseille

Poster n°8 Prevention du syndrome d’hyperstimulation ovarienne par injection d’un agoniste retard en cours de stimulation pour Fecondation In Vitro Grzegorczyk-Martin Veronika, Mayenga Jean Marc, Kulski Olivier, Belaisch-Allart Joelle Service de gynecologie Obstetrique et Medecine de la reproduction; Centre Hospitalier des Quatre Villes, Site de Sevres - 92318 Sevres Cedex L’hyperstimulation ovarienne est la complication la plus redoutee des traitements pour de montrer qu’il etait possible d’eviter ces situations a risque en cours de stimulation par l’injection de l’agoniste retard du GnRH (Decapeptyl 3 mg) sans annuler le cycle de stimulation. Une etude retrospective concernant des patientes en cours de stimulation pour FIV/ICSI et excessive a la stimulation ovarienne a ete menee dans le centre d’AMP de l’hopital des Un protocole long agoniste folliculaire a ete propose a toutes les patientes, associant l’agoniste du GnRH (Decapeptyl 0,1) et d’une gonadotrophine a partir du controle de la patientes presentant un risque eleve d’hyperstimulation ovarienne (Estradiol trop eleve et/ou la presence de plus de 15 petits follicules a l’echographie) ont beneficie de l’administration en intra-musculaire de l’agoniste retard du GnRH (Decapeptyl 3 mg LP). Vingt jours apres cette injection, la mise au repos des ovaires etait controlee par une echographie et le dosage de l’Estradiolemie, et une nouvelle stimulation etait Vingt et un cycles de stimulation pour FIV/ICSI ont ainsi ete interrompus par l’administation de Decapeptyl 3 mg en raison d’un risque eleve d’hyper-stimulation ovarienne entre Janvier 2006 et Octobre 2010. La presentaient un syndrome des ovaires micropolykystiques selon les criteres de Rotterdam. principalement masculines (38,9%) et un syndrome des ovaires micro-polykystiques associe a La dose totale moyenne de FSH administree par patiente etait de 1686 en moyenne au 10eme jour (entre le 6eme et le 14eme jour) avec un taux d’Estradiol le pg/ml (2517-7015). Suite a la nouvelle stimulation ovarienne, le nombre d’ovocytes } 3,9 embryons ont ete obtenus (1 a 17). Le taux de grossesse clinique etait de 23% par ponction, de 26% par couple et le taux de Seules 2 patientes ont necessite une hospitalisation de 3 jours pour un syndrome Les resultats dans cette population de patientes etaient comparables aux resultats globaux clinique global pendant la meme periode etait de 27,8% par ponction. Malgre le nombre limite de cas de cette etude en raison de la rarete de situations a risque important d’hyperstimulation, cette etude a permis d’observer que le cycle de stimulation pouvait etre poursuivi chez ces patientes et qu’il etait ainsi possible d’eviter l’annulation totale du traitement et une perte de temps pour les patientes. L’injection d’un agoniste retard du GnRH permet de mettre les ovaires au repos apres une hyper-reponse et de reprendre la Les taux de grossesses cliniques et de naissances vivantes sont tout a fait satisfaisants d’hyperstimulation n’est pas augmente par rapport a celui de la population generale en Poster n°17 L’augmentation des doses de gonadotrophines pour la stimulation ovarienne chez les jeunes patientEs mauvaises repondeuses ameliore les resultats en Belaisch-Allart Joelle, Grzegorczyk-Martin Veronika, Mayenga Jean-Marc, Kulski Olivier, Moreau Service de gynecologie Obstetrique et Medecine de la Reproduction ; Centre Hospitalier des Quatre Alors que la tendance actuelle est a la diminution des doses de gonadotrophines dans le pour Fecondation In Vitro (FIV) ou microinjection (ICSI), nous proposons d’evaluer l’impact d’une augmentation de la dose initiale de gonadotrophines associee a la diminution de celle de l’analogue de la GnRH ayant pour antecedent une annulation d’un cycle de stimulation pour recrutement ovocytaire insuffisant (<3 follicules Une etude retrospective incluant 203 patientes ayant un antecedent d’annulation du cycle reponse ovarienne insuffisante suivi d’un nouveau cycle avec des doses plus elevees de janvier 2009 a Mars 2010 dans le centre d’Assistance Medicale a la Procreation de l’hopital de Sevres. Lors de la nouvelle stimulation ovarienne, l’analogue agoniste du GnRH (Decapeptyl 0,1 mg/j) etait debute le ovarienne par des doses elevees de gonadotrophines (300 a 450 UI/jour) etait associee a la de Decapeptyl (0,05 mg/j) jusqu’au jour du declenchement de l’ovulation. Les resultats par categorie d’age (groupe 1 : patientes 35 ans, groupe 2 : patientes entre 36 et 38 Les parametres de la stimulation sont comparables dans les trois groupes : la dose totale en moyenne de 2500 UI, le taux d’Estradiol le jour du declenchement est de 1987 pg/ml moins de 35 ans et de 2324 pg/ml dans le groupe des patientes de plus de 38 ans, le nombre en moyenne de 6,5 dans les 3 groupes et le nombre d’embryons obtenus de 3,5. Dans le ans), le taux de grossesse clinique est tout a fait satisfaisant (28,8% par ponction) et significativement superieur a celui des 2 autres groupes (14,5% par ponction pour les patientes entre 36 et 38 ans et 10,2% par de 38 ans). Le taux d’accouchement par ponction est egalement significativement superieur 23,7% par ponction contre 7,3% et 3,4% pour les Au cours de la meme periode, le taux d’accouchement global etait de 23,8% pour les 12,7% pour les patientes entre 36 et 38 ans, et de 8,4% pour les patientes de plus de 38 Cette etude permet de constater que, dans la population des femmes jeunes ( de stimulation pour reponse ovarienne insuffisante en FIV/ICSI, l’augmentation de la dose d’obtenir une reponse ovarienne satisfaisante proche de celle des patientes jeunes normo- grossesse et d’accouchement comparables (23,7% dans notre etude vs 23,8% par ponction Toutes les femmes n’ont pas les memes besoins en gonadotrophines. Poster n°42 Acide hyaluronique : amelioration du taux d’implantation ? Kulski O., Plachot M., Antignac P., Martin V., Mayenga J.M., Grefenstette I., Chouraqui A., Belaisch-Allart J. Service de Gynecologie Obstetrique et de Reproduction Humaine CHI des Quatre villes-Sevres, 141 grande rue, 92318 Sevres, France L’ajout d’acide hyaluronique (AH) dans le milieu de transfert induit la formation d’un hydrogel facilitant l’adherence des embryons a l’endometre et donc l’implantation. Pour l’evaluer, nous avons compare 1/ les taux de presence ou non d’acide hyaluronique dans le milieu de transfert et 2/ l’efficacite de 2 milieux differents contenant de l’acide hyaluronique : l’Embryoglue (Vitrolife) et l’UTM (Origio). Au total 171 transferts ont ete realises entre le 30/10/2010 et le 14/4/2011. Trois groupes ont ete constitues : EG (37 transferts en presence d’embryoglue), UTM (34 transferts en presence d’UTM) et ISM1 (100 transferts Origio) milieu depourvu d’acide hyaluronique (temoin). Les embryons etaient deposes 1/ Comparaison des taux de grossesse avec (EG ou UTM) ou sans (ISM1) acide hyaluronique. L’age maternel (34.7 ans vs 35.4 ans), le rang de tentative (2.1 vs 1.9) et le nombre moyen d’embryons transferes (2.3) sont On n’observe aucune difference statistique dans les taux de grossesse que le transfert Toutefois, on observe une tendance vers une amelioration des taux en presence d’AH (36.6% 2/ Comparaison de 2 milieux contenant de l’AH :Embryoglue vs UTM. L’age maternel (34.9 ans vs 34.6 ans), le rang de tentative (2.2 vs 1.9) et le nombre 2.3) sont identiques dans les 2 groupes. On ne retrouve pas de difference significative en fonction du milieu, seulement, la encore, une tendance vers un meilleur taux de grossesse en presence d’UTM (38.2% vs 35.1%). Cette tendance se confirme sur une serie congeles ou le taux de grossesse / transfert est de 33.3% avec l’UTM (1.7 embryons/ L’ajout d’acide hyaluronique dans le milieu de transfert semble ameliorer le taux de grossesse (toutefois de maniere statistiquement non significative) confirmant ainsi plusieurs publications. L’UTM semble un bon choix, resultats en Insemination intra-uterines intraconjugales a Sevres Grzegorczyk-Martin Veronika, Mayenga Jean-Marc, Kulski Olivier, Belaisch-Allart Joelle Service de gynecologie Obstetrique et Medecine de la Reproduction; Centre Hospitalier des Quatre Villes, Site de Sevres-92318 Sevres Cedex, France Alors que la tendance actuelle est a l’augmentation des techniques de Fecondation In moyenne 70% d’ICSI realisees dans les centres d’AMP liee a l’augmentation des anomalies strategie actuelle a Sevres est de proposer chez les couples dont la seule cause d’infertilite retrouvee est une proportion de formes anormales importante (Teratospermie 80% selon la classifi cation de David modifi intra-uterines intraconjugales (IIU) avant l’etape de l’ICSI. Nous avons evalue de Cette etude prospective evalue les resultats de 105 cycles d’IIU depuis le 1er janvier 2009 relisees chez 53 couples presentant une infertilite masculine caracterisees par une teratozoospermie isolee. Les criteres d’inclusion de couples ont ete : (i) femme de moins de 40 ans, (ii) desir de (iii) pas de cause feminine de l’infertilite, (iv) numeration et mobilite des spermatozoides normales selon les criteres de l’OMS et spermocytogramme avant migration revelant la presence d’au moins 80% de formes recueils differents. La stimulation ovarienne pour l’insemination intra-uterine a ete realisee par une association de citrate de clomiphene et de gonadotrophines ou par gonadotrophines seules. Le declenchement par HCG d’au moins un follicule mature de plus de 17 mm avec un taux d’Estradiol correspondant a Un a quatre cycles par couple ont ete effectues. L’age moyen des femmes est de 31,9 ans et celui des hommes de 34,4 ans et l’infertilite couples. Le bilan hormonal realise entre les 3eme et 5eme jours du cycle est normal pour moyenne etait de 5,3 ng/ml temoignant d’une reserve ovarienne satisfaisante. Les caracteristiques spermatiques sont normales pour le volume emis (3,4 ml), la concentration des spermatozoides (77,7 millions/ml) et la pourcentage de formes anormales est en moyenne de 84,9 % avant migration et de 81,1 % 90% de formes anormales) representent 13% de la beneficie majoritairement de 1 ou 2 cycles d’insemination (respectivement 39,6% et 35,8% le plus souvent bifolliculaire et le nombre moyen de spermatozoides insemines est de 7,5 Le taux de grossesse clinique global est de 27,4% par cycle (dont 2 gemellaires), de 32,1% cycle et ce taux chute pour les 3eme et 4eme cycles avec respectivement 0% et 11,1% de est a ce jour de 19% par cycle et 9 grossesses sont en cours. Les taux de fausse couche extra-uterine sont respectivement de 2,5 et 3,8%. Dans le groupe des patients ayant une taux de grossesse clinique est de 42,7% mais l’effectif est faible. Ces resultats nous permettent de constater que les inseminations gardent une place couples presentant une teratozoospermie isolee, avec des taux de grossesse et d’accouchement satisfaisants. Parallelement a l’augmentation de la frequence des anomalies morphologiques spermatiques retrouvees sur depuis une dizaine d’annee, il nous semble important d’eviter le recours trop rapide vers l’ICSI en proposant dans un premier temps des inseminations. Les taux de grossesse chutant a partir du 3eme cycle, se pose la IIU. Un effectif beaucoup plus important est necessaire pour determiner le seuil de formes inseminations ne donnent plus de resultats. Poster n°79 Comparaison de 2 milieux de culture en AMP : Kulski O., Plachot M., Moreau E., Martin V., Mayenga J.M., Grefenstette I., Chouraqui A., Belaisch- Service de Gynecologie Obstetrique et de Reproduction Humaine CHI des Quatre villes-Sevres, 141 grande rue - 92318 Sevres, France Parmi les nombreux facteurs impliques dans le succes de l’AMP, les milieux de culture milieux de culture sont disponibles, qui different par leur composition et leur cout mais identiques. Pour le verifier, nous avons compare l’efficacite de 2 milieux de culture a Nous avons mene cette etude de facon prospective semi randomisee (utilisation d’un milieu total 126 ponctions ont ete incluses dans cette etude (79 en ISM1, 47 en G1). Les ovocytes ont ete recueillis en IVF puis deposes pour l’insemination ou apres la micro-injection dans soit l’ISM1 soit le G1. Ces 2 milieux ont ete utilises jusqu’au moment du transfert (J2 ou J3). Nous avons etudie precoce, de ≪ Top ≫ embryons et de grossesse avec ces 2 milieux de culture. L’age moyen des patientes etait dans le groupe ISM1 de 35.4 ans, dans le groupe G1 de Le rang moyen de tentative etait pour les 2 groupes de 2.07 et 2.02 respectivement. 1/ Observation des pronuclei – Vitesse de clivage Il n’existe pas de difference significative dans les taux de fecondation pour les 2 milieux de culture 63.7 % (ISM1) et 58.1 % Les anomalies de la fecondation etaient egalement reparties de facon equivalente dans les 1 PN : ISM1 5,1% / G1 4,4% et 3 PN : ISM1 4.7% / G1 4.6%. Il n’existe pas de difference clivage precoce (lecture a la 25eme heure) pour les 2 milieux de culture 31.3% (ISM1) et On retrouve des taux de ≪ top ≫ embryon (selon la classification BLEFCO) identiques avec Il n’existe pas de difference significative dans les taux de grossesses evolutives pour Il n’existe pas de difference significative pour l’ensemble des parametres analyses. On observe toutefois une tendance vers un meilleur taux de grossesse avec le milieu G1 de noter que l’age moyen dans ce groupe est plus bas, ce qui constitue un biais statistique relatif et pourrait expliquer le meilleur taux de grossesses avec ce milieu.

Source: http://www.laboratoireskulski.fr/fichier/Congres%20ffer%202011%20marseille.pdf

Why do we like kyoto

Atmospheric Responsibility and Climate Change The global atmosphere is a vital, fragile, and precious resource. Without it there would be no life onearth. Its overall stability is a crucial matter, not only for the sake of human welfare, but also for the sakeof all the many natural goods and services on which human welfare depends. With the build up ofgreenhouse gases in the atmosphere,

Generated pdf of zf_interoele

Manual and automatic transmissionsfor trucks, buses and light commercial vehicleswith "TE-ML 02" entry on the type plate   1.4 Product groups/Models/Versions from the past, not individually listed5. Lubricant classes and approved trade products 1. Approved lubricant classes 1.1 Trucks and special applications Note: Instead of the “0“ as the last figure, thereThe list of lubric

Copyright © 2010-2014 Drug Shortages pdf